Arc et flèches Shona


Afrique australe (Zimbabwe, Zambie et sud du Mozambique)

 

XXe siècle

Bois gravé, pointes de flèches en acier martelé, corde

Don des Amis du musée, 2013

Inv. 2013.10.1 à 3



L’arc droit de cet ensemble est un arc court taillé dans du bois. Les flèches sont sans empennage et les encoches sont bien marquées. Elles possèdent des pointes en acier martelé. Sur plusieurs zones nettement définies, l’arc et les flèches sont finement gravés de motifs géométriques sur fond noir. Ces derniers ont été réalisés à l’aide d’une tige métallique, très certainement un clou. 

 

Bien que la taille et la forme de l’arc et des flèches soient relativement classiques et répandues, le décor qu’ils revêtent, quant à lui, singularise l’ensemble et nous permet d’identifier sa provenance. 

 

Les Shonas

 

On rassemble sous le nom de Shona ou Mashona plusieurs peuples d’Afrique australe, vivant principalement au Zimbabwe, parmi lesquels les Karanga, les Kalanga, les Zezuru, les Manyika, les Ndau, les Kerekore, les Tonga et les Roswi. Ils parlent le shona, une langue bantoue. Aujourd’hui, ils représentent plus de 80% de la population du Zimbabwe, soit 9 millions de personnes. Les Shonas ont introduit dans le pays les premières constructions de pierre. 

 

Dès le XIe siècle, ils élèvent une gigantesque construction, dzimba dza mabwe qui signifie « grandes demeures de pierres », inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1986. C’est ce monument qui a donné son nom au Zimbabwe. Il s’agit de l’apogée de la civilisation Shona, connue pour son activité industrielle spécialisée dans les produits miniers : fer, or, cuivre et étain notamment. De nos jours, les Shonas se tournent plutôt vers l’agriculture et l’élevage tout en fabriquant des poteries et des objets de vannerie.