Diane et Callisto


Gravé par BERTÉLÉZI (1744-1831) 

d’après Antoine BOREL (1743-vers 1810)

 

France 

XVIIIe siècle 

Eau-forte sur papier vergé

Dépôt du musée franco-américain du château de Blérancourt, 1977 

Inv. DSA50



La nymphe Callisto est la suivante favorite de Diane, la déesse de la chasse, qui exigeait de toutes ses compagnes la plus grande chasteté. Un jour, Zeus s’éprit de Callisto et décida de se transformer en Artémis pour l’approcher. Il réussit à s’unir à elle et la suivante tomba enceinte. Honteuse, elle tenta au mieux de cacher son état mais, lors d’une baignade, Artémis découvrit sa grossesse et l’exclut. Le mythe se poursuit avec la transformation de Callisto en ourse puis en constellation, épisodes visibles dans la Naissance de la Grande Ourse (Inv. SN8). 

 

Cette eau-forte nous conte l’histoire en son début, alors que Diane et Callisto sont toutes deux nues au bord d’un plan d’eau doté d’une cascade. Leur matériel de chasse est posé contre l’arbre en dessous duquel elles se sont installées. On y distingue un carquois rempli de flèches, une lance et un cor. Diane est de dos portant son diadème caractéristique orné d’un croissant de lune, tandis que Callisto nous fait face et tient un arc à la main. Elle vient de tirer une flèche mortelle sur un oiseau qu’un chien lui ramène, préfiguration de son futur statut de proie.