L'éducation d'Achille


Jean-Guillaume BALVAY, dit Charles-Clément BERVIC (1756 - 1822), 

d’après Jean-Baptiste REGNAULT (1754 - 1829)

 

France

1798

Eau-forte sur papier vergé

Dépôt du musée franco-américain du château de Blérancourt, 1977

Inv. DSa18



Achille est le fils de Thétis, une néréide (nymphe marine), et de Pélée, roi de Phthie en Thessalie. Comme de nombreux autres héros, il est confié au centaure Chiron pour son éducation. En effet Chiron, seul centaure immortel, est réputé pour sa grande sagesse et ses nombreuses connaissances. Il apprend à Achille la musique, la médecine et les secrets des plantes médicinales, mais également une éducation morale basée sur la justice, la résistance aux passions, et la modération. Achille devient le modèle même du « héros parfait ». Afin de lui transmettre la force des animaux, il le nourrit de parties de ces derniers : entrailles de lions et de sangliers, moelle de louves et d’ours. 

 

Son enseignement comprend également une éducation physique : Achille doit dominer divers animaux sauvages à mains nues mais aussi de maîtriser l'art de monter à cheval, la chasse et le maniement des armes. 

 

L’eau-forte présentée ici montre Chiron enseignant le tir à l’arc à Achille. À leurs pieds, se trouve une lyre et la dépouille d'un ours symbolisant les différentes pratiques maîtrisées par le héros grec. Sur les pierres, derrière eux, est figuré un serpent, animal sacré faisant référence à la connaissance mais peut-être aussi à l’île de Leucé – appelée aussi île aux serpents – où le culte d’Achille est le plus fervent durant l’Antiquité.

 

Le tableau original de Jean-Baptiste Regnault a été peint en 1782 et il est actuellement au Musée du Louvre.