Le bouquet provincial

Le bouquet provincial est une tradition très ancrée en Picardie, en Île-de-France et en Champagne. Il s’agit d’une fête très populaire qui se déroule en extérieur un dimanche du mois de mai : tous les habitants et commerçants y participent, notamment en décorant les rues, les maisons et les monuments de la ville. Le terme de bouquet provincial renvoie aussi à un événement qui se déroule sur plusieurs mois : débutant par cette grande fête, il se poursuit par un concours de tir organisé par la compagnie d’arc qui reçoit toutes les fins de semaine les autres compagnies participantes. 

 

Une tradition qui évolue

 

Les bouquets provinciaux étaient à l’origine organisés au sein d’une ronde, c’est-à-dire une trentaine de compagnies d’arc géographiquement voisines. Le principe était que chacune puisse se rendre à la fête en moins d’une journée de marche. Un bouquet peut également connaître des variantes : il peut être « ouvert » ou « fermé », c’est-à-dire réservé aux compagnies d’une même ronde. De même, il peut être de moindre ampleur et s’appeler alors fleur cantonale. Actuellement, l’importante organisation que cet événement nécessite tend à limiter le nombre de ces manifestations. Il s’en ouvre en général une fois par an et en un seul lieu. Le bouquet est ainsi ouvert à l’ensemble des compagnies d’arc françaises et peut regrouper jusqu’à 4000 archers.

 

Un déroulement bien codifié

 

Le défilé du bouquet provincial rappelle inévitablement les parades militaires de l’Ancien Régime et le concours, les tournois qui permettaient aux guerriers de s’entraîner et de se mesurer les uns aux autres en temps de paix. Il en résulte aujourd’hui une organisation spécifique et un déroulement bien codifié. Le jour de la parade, les compagnies doivent présenter leur drapeau afin de retirer un numéro d’ordre dans le défilé. Ce numéro a son importance car il permet de départager d’éventuelles égalités lors des tirs. En tête de la procession, des jeunes filles en blanc portent le vase du bouquet qui se transmet de la compagnie organisatrice l’année passée à la compagnie de l’année. Le défilé se termine par une messe célébrée en l’honneur des archers, à laquelle le porte-drapeau de chaque compagnie doit impérativement assister.

 

Dès le lendemain débute le Grand prix qui dure jusqu’à ce que chaque compagnie ait pu se rendre dans le jeu d’arc de la compagnie organisatrice. Une fois le classement établi, de nombreux prix sont remis dont un vase de Sèvres traditionnellement offert par le Président de la République à la plus belle flèche. Certains prix, comme les assiettes en faïence, sont depuis devenus des souvenirs édités à l’occasion de chaque bouquet.