Les acquisitions

Le Musée de l’archerie et du Valois ne cesse d’enrichir ses collections grâce aux achats réalisés par l’Association des Amis, les dons de particuliers ou les dépôts d’autres institutions muséales. 

 

Le musée est labellisé Musée de France et est de fait soumis par la loi au contrôle scientifique de l’État, de ce fait, toutes les propositions d’acquisitions ne sont pas réalisables. Tous ses projets doivent être examinés par une commission scientifique de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) qui émet un avis. Si l’acquisition est jugée cohérente avec le Projet Scientifique et Culturel du musée et vient judicieusement compléter ses collections, la commission émet un avis favorable. L’objet peut alors être inscrit sur le registre d’inventaire du musée et entrer de manière inaliénable et imprescriptible dans les collections publiques françaises. En revanche, si l’avis est défavorable, l’objet n’est pas inscrit sur l’inventaire et n’entre donc pas au sein des collections publiques. De même, il ne peut ensuite bénéficier d’aucune aide financière de l’État pour sa conservation. 

 

Les différents modes d’acquisition d’un musée 

 

Un musée possède plusieurs moyens d’enrichir ses collections. 

 

L’achat 

 

Il se fait auprès d’un particulier, d’un marchand ou lors d’une vente publique. Dans ce dernier cas en tant que Musée de France, le musée peut être autorisé par l’État à exercer un droit de préemption. Le Musée de l’archerie et du Valois ne possède pas de budget spécifiquement dédié aux acquisitions et ne peut acheter des œuvres que grâce au soutien de l’Association des Amis des musées. En effet, c’est elle qui achète les œuvres puis en fait don au musée. Plusieurs objets sont ainsi acquis chaque année. 

 

Le don 

 

Les dons proviennent de collectionneurs, de clubs, de compagnies d’arc, de particuliers ou encore d’entreprises. Cet acte de générosité est souvent motivé par un lien personnel qui uni le donateur au musée. Comme toutes acquisitions, les dons sont également soumis à l’avis de la commission scientifique d’acquisition de la DRAC. Le Musée de l’archerie et du Valois a la chance de bénéficier de nombreux dons, principalement dans le domaine de l’archerie, ce qui en fait la principale source d’enrichissement des collections du musée. 

 

Le dépôt 

 

Il est l’équivalent d’un prêt longue durée, qui correspond souvent à plusieurs années. L’objet déposé appartient toujours légalement au déposant mais est exposé dans une autre institution. La très grande majorité des collections d’art sacré du musée sont des dépôts des communes du Valois. Pour les collections d’archerie le musée a bénéficié de deux dépôts importants provenant du musée franco-américain de Blérancourt et du musée de l’Armée. La mise en dépôt de ces objets permet bien souvent de mettre en valeur des œuvres qui étaient jusqu’alors conservés en réserve pour enrichir le parcours d’exposition d’un musée dont les thématiques sont plus en accord avec le bien prêté.

 

Il existe bien d’autres modes d’enrichissement des collections tels le legs, où un individu fait don d’objets lui appartenant par voie testamentaire, ou la dation, où le contribuable peut régler une partie de ses impôts en donnant à l’État une ou plusieurs œuvres d’intérêt historique et patrimonial exceptionnel, qui peut ensuite décider d’affecter ces biens au Musée de l’archerie et du Valois.

Musée de l'archerie et du Valois 

Rue Gustave Chopinet 60800 Crépy-en-Valois 

Tél : 03 44 59 21 97